Menu

10 conseils pour l'achat d'une mini pelle d'occasion

Besoin de plus d'informations ?
Contactez notre service technique. Notre équipe de conseillers vous accompagnera avec la meilleure attention possible.

Les 10 points CLEFS a verifier AVANT D’acheter une MINI PELLE d’occasion !

 

Acheter une machine d’occasion peut être une épreuve très complexe. Il s’agit pour vous d’acheter un outil de travail, une machine qui vous permettra de réaliser des chantiers et donc de gagner de l’argent. Parallèlement à cela, vous vous tournez probablement vers l’occasion plutôt que vers la machine neuve pour une question de limitation de vos dépenses…Trouver le juste milieu entre budget et durée de vie de la machine, trouver la « Bonne Occaz » qui ne vous coutera pas un bras en rénovation, n’est pas toujours simple mais pas de panique ! Notre équipe est là pour vous aider !

 

Alors voici un petit guide pour vous aider à inspecter / scruter / vérifier l’état d’une mini pelle ou encore d’une chargeuse d’occasion avant de l’acheter.

 

L'achat d'une machine d’occasion peut ressembler à l'achat d'une voiture d'occasion sur un point principal : le fait que votre expérience se transformera en bonne ou mauvaise expérience dépend pour beaucoup de la personne à qui vous allez l’acheter.

 

Si vous faites le choix d’acheter une machine d’occasion en concession ou chez un revendeur de machines vous prévenez quelques risques.

En effet, les 
machines d'occasion sont dans ce cas certifiées , elles sont inspectées, testées et / ou reconditionnées. Malgré cela, la qualité de cette vérification dépendra pour beaucoup du sérieux de votre vendeur car il n’existe pas de norme concernant la manière dont les inspections, la documentation ou les rapports sont effectués – à vous donc de faire marcher votre expérience.

 

Si vous débutez votre démarche d’achat d’équipement usagé ou si vous souhaitez simplement savoir ce qu’il faut rechercher lors de l’inspection d’une machine d'occasion, voici quelques conseils et avertissements qui peuvent vous aider à vous assurer que la machine d’occasion que vous achetez ne finira pas sa vie à la casse plus tôt que prévu.

1- Vérifier les composants d'usure:

Avant d'examiner une machine, il est important d'identifier et de lister tous les différents composants d'usure de la machine en fonction du type de machine que vous achetez. Une mini pelle sur chenilles n’aura pas les mêmes composants qu’une chargeuse sur roues ! N’hésitez pas à vous faire une liste et à pointer tous les points les uns après les autres.

2- Consultez le carnet d’entretien de la machine

Avant toute chose, une entreprise ou un garage qui prend soin de remplir et tenir à jour un carnet d’entretien c’est une preuve de rigueur et de sérieux. C’est donc un bon point à vérifier. Ensuite, vous aurez besoin d’examiner ce carnet pour déterminer le cycle de vie de composants et leur état actuel. Si vous achetez une grosse chargeuse sur pneus avec 8 000 à 10 000 heures au compteur, par exemple, et que le travail de transmission n'a jamais été effectué, vous savez dores et déjà qu’il y a de fortes chances que vous achetiez une transmission dans les prochains mois.

3- Conditions de travail et types de chantier précédents 

Intéressez-vous à la vie passée de la machine. N’hésitez pas à demander comment la machine a été utilisée, où et sur quel type de chantier. Dans les régions les plus sablonneuses du littoral, les trains de roulement peuvent durer moins de la moitié de ce qu'ils font dans des régions plus champêtres, à cause de l'usure du sable. Au même titre qu’une machine qui aurait servi pour du déneigement et de la dispersion de sel serait exposée à davantage de corrosion. Les chantiers de tri et les applications de démolition accentuent quand l'usure des chenilles et des pneus. Savoir comment et où la machine a été utilisée vous aidera à mieux inspecter des pièces et des composants spécifiques présentant un risque d’usure plus important. Intéressez-vous à la vie passée de la machine. N’hésitez pas à demander comment la machine a été utilisée, où et sur quel type de chantier. Dans les régions les plus sablonneuses du littoral, les trains de roulement peuvent durer moins de la moitié de ce qu'ils font dans des régions plus champêtres, à cause de l'usure du sable. Au même titre qu’une machine qui aurait servi pour du déneigement et de la dispersion de sel serait exposée à davantage de corrosion. Les chantiers de tri et les applications de démolition accentuent quand l'usure des chenilles et des pneus. Savoir comment et où la machine a été utilisée vous aidera à mieux inspecter des pièces et des composants spécifiques présentant un risque d’usure plus important.

 

4- Chenilles et Pneus

Beaucoup de gens ne mettent pas beaucoup l'accent sur les chenilles et les pneus, mais c'est un oubli qui peut nuire très rapidement au coût final de votre acquisition. 

Par exemple, sur une chargeuse articulée, vous pourriez rapidement dépenser 2000€ par pneu, multipliez ce chiffre par six et envisagez un coût de remplacement des pneus de 12 000€…

Pneus rechapés : Il est assez courant de rechaper des pneus. De quoi s’agit t’il ? Il s'agit de poser une nouvelle bande de roulement sur un pneu usé. Certaines entreprises font du bon travail de rechapage et offrent une nouvelle vie aux pneus mais tout le monde ne le fait pas. Il est important de garder à l’esprit qu'un pneu rechapé n'est pas synonyme d’un pneu neuf. A la simple vue sur une photo ce n'est pas facilement perceptible mais vous pouvez repérer des pneus rechapés car vous verrez généralement une sorte de ligne autour du cercle du pneu.

 

Coupures de sur la bande de roulement / flancsSi vous en voyez, déterminez si elles sont superficielles ou profondes. Utilisez un outil comme jauge de profondeur pour mesurer la profondeur de la coupe. Cela dépend de la largeur du flanc de pneu ou de la chenille, mais une bonne règle de base à retenir c’est qu'une coupe de plus de 7cm est probablement le signe d'un problème et d’un remplacement à venir. Ce n'est pas simplement un problème de performance à court terme. Sur certains chantiers (mines / carrières / routes …), vous pouvez être condamné à une amende et / ou être contraints à un remplacement immédiat.

5- Échantillons d'huile

Le prélèvement est un peu plus fastidieux que les autres points de contrôle mais il est indispensable. Prélevez un échantillon d'huile et vérifiez si celui-ci est contaminé par de la limaille. 
Une analyse approfondie de l’huile permettra même de connaître les portions microscopiques de métaux usés présents dans l’huile comme le fer, le cuivre, le plomb, l’étain, l’aluminium, etc. Par exemple, si l’analyse révélait une teneur élevée en fer ou en cuivre, il y a de bonnes chances pour qu'il y ait une défaillance interne quelque part et qu’une révision approfondie de la transmission soit incontournable.

6- Train de roulement

Au tour maintenant des pièces de train de roulement : barbotin / galets / roues folles, rien ne doit vous échapper !
Si les dents du barbotin d'une pelle sont vraiment tranchantes, alors ceux-ci sont en fin de vie. Et si vous voyez des barbotins en fin de vie, il est fort probable que les maillons des chenilles ou chaînes en aient également souffert… Vigilance donc !
Aussi, si vous voyez des traces d'usure sur le dessus des maillons de la chenille, cela signifie que les galets sont peut-être usés et viennent frotter sur la chenille. Enfin, contrôlez la tension de la chenille. Une chenille détendue c’est le signe avant toute chose d’un problème de tension et donc potentiellement d’une roue folle ou d’un ressort de tension HS.

 

7- Moteur d’avancement des chenilles

Juger de l’état des moteurs de translation n’est pas aisé mais essayer la machine en ligne droite vous permettra déjà de savoir si les chenilles avancent bien à la même vitesse des deux côtés. Une machine qui tire d’un côté c’est peut-être uniquement le signe d’un réglage à affiner mais ça peut aussi être le signe d’un moteur plus faiblard que l’autre. C’est donc l’occasion de demander si les moteurs ont été changés et si oui, si ils ont bien été changés en même temps des deux côtés. Profitez-en pour tester la machine en marche avant, en marche arrière et en seconde vitesse.

 

8- Flexibles hydrauliques

Tant que vous êtes dans le secteur, contrôlez les flexibles hydrauliques car ils peuvent être assez coûteux à remplacer. Il est donc important de vérifier le raccord du flexible pour s'assurer qu'il n'est pas corrodé. Bien que vous ne puissiez pas déterminer l’état interne d’un tuyau vous pouvez inspecter visuellement l’extérieur pour vous assurer qu’il n’y ait pas de partie où il pourrait frotter ou être pincé. Prenez également le temps de vérifier les fuites éventuelles.

 

9- Siège

Pensez au confort et à la sécurité de votre conducteur d’engin et assurez-vous que tous les réglages du siège fonctionnent.

 

10- Godets, dents et lames…

Recherchez les éventuelles usures, bosses et fissures sur les godets vendus avec la machine. 
Si les godets ont des dents, assurez-vous qu'elles ne sont pas usées en forme de U.



Et voila pour les 10 points clefs à vérifier avant l’achat d’une machine TP !

Bien sur cette liste est non exhaustives et plus vous vérifierez de points plus vous pourrez vous lancer en toute confiance dans votre acquisition comme un Pro !

Sachez que notre Service Technique est à votre disposition si vous constatez des points sujets à réparation et vous vouliez obtenir un devis immédiat.

Vous pouvez également consulter l’intégralité de notre catalogue en ligne à tout moment.

 

Bonne acquisition à vous !